Path: Travel > Destinations > TINDO-B 2007 > TINDO-B 2007 Mails French

TINDO-B 2007 Mails French

Following is the full text of all French emails we sent during this trip. The texts are original copies, shown here as sent: typos, errors, warts and all (the same in English).


Subject: Le compte a rebours a commence

Date: Tue, 13 Nov 2007 16:53:52 +0000

Bonjour,
Après un été pourri et un automne glorieux, l'hiver avance à grands
pas et il est temps pour nous de repartir... Voici donc un petit
aperçu de nos prochaines pérégrinations.
Notre première idée était de nous rendre au Népal et en Inde à la fin
Septembre. Nous avons du changer de plans, car le passeport de Thomas
était plein et son renouvellement prenait plus de temps qu'anticipé:
nous n'étions pas sûrs de pouvoir partir à temps.
Qu'à cela ne tienne! nous avons alors décidé de retourner en Indochine
en Novembre, de passer deux mois au Vietnam, (surtout le nord, qui
nous avait particulièrement plu), et de partager les deux mois
restants entre le Cambodge et la Birmanie.
Cela semblait une bonne idée. Mais il y a quelques semaines, un
collègue allemand de Véro a annoncé son intention de partir pour 3
mois en congé parental à partir du 1er Janvier.
Véro a rapidement reconnu les possibilités qui s'offraient et a vite
saisi l'occasion. En un mot comme en cent: nous allons maintenant
passer trois mois à Berlin.
Quelle idée: passer l'hiver dans le froid continental de Berlin...
nous verrons bien!
Cela sera intéressant de se retrouver en Allemagne, après 10 ans
passés en Angleterre. Mais comme nous avons l'intention d'y retourner
à long terme (dans le Sud, près des Alpes), cela va nous permettre de
voir ce qui a changé pendant tout ce temps...
Cela veut dire que, malheureusement, nous devons maintenant raccourcir
nos 4 mois à 6 (petites) semaines...
Nous allons donc abandonner le Vietnam et la Birmanie (ce qui, vue la
situation actuelle n'est peut-être pas plus mal) et nous concentrer
sur le Cambodge.
Véro a particulièrement envie de revoir les splendeurs d'Angkor Wat,
et nous avons l'intention d'explorer des régions plus difficiles
d'accès que nous avions négligées l'an dernier (surtout le Nord Est et
le Mekong).
Nous passerons le reste du temps soit en Thailande, et ce probablement
dans le Nord du pays, ou alors retournerons faire une courte visite au
Laos (à cause de Luang Prabang) mais ceci est assez improbable, après
notre expérience Laotienne de l'an passé.
Nous verrons, nous nous laisserons inspirer sur place.
Nous partons pour Bangkok lundi prochain, et comme d'habitude,
enverrons quelques messages en cours de route, tous les 10 jours
environ.
Retour en Angleterre le 29 Décembre pour repartir le 30 sur Berlin.
Nous arriverons à temps pour fêter le nouvel an devant la Porte de
Brandenbourg, incroyable mais vrai !
Ceci dit, à bientôt du Cambodge
Bises à tous
Véro + Thomas
PS: si vous ne souhaitez plus recevoir nos messages, envoyez nous
simplement un court message et nous vous retirerons de la liste de
distribution avant notre départ.

Subject: Chanthaburi, Trat, Koh Kong, Phnom Penh

Date: Sun, 25 Nov 2007 13:26:03 +0700

Bonjour,
Nous sommes bien arrives a Bangkok, apres un vol sans histoires. A
peine atteris, nous avons pris la direction de la gare routiere de
l'aeroport, et avons pris le premier bus pour la ville de Chanthaburi
(250km au sud-est), evitant ainsi la pollution et la chaleur de
Bangkok, que nous avions trouvees assez dures a supporter l'annee
derniere.  Ce fut une tres bonne idee: Chanthaburi est une ville tres
paisible, ideale pour se reposer du Jet Lag et s'habituer.
La ville n'a pas grand chose a offrir: dans le passe, c'etait un
centre minier et elle est devenue celebre pour ses pierres precieuses,
qui en font toujours la renommee, bien que les dites pierres soient
maintenant importees du monde entier.
La ville compte la plus grande cathedrale de Thailande et a de tres
belles maisons en bois dans le quartier proche de la riviere. Nous y
avons passe deux jours, et sommes ensuite partis pour Trat, 70 km plus
vers le sud-est.
Trat etait encore plus endormie que Chanthaburi... Nous n'y sommes
restes qu'un jour avant de filer vers la frontiere cambodienne, au
poste de Hat Lek / Cham Yeam.
Le passage s'est tres bien passé, et une fois la frontiere derriere
nous, nous avons eu tout de suite le sentiment d'etre au Cambodge:
moins moderne, plus sale, mais beaucoup plus sympa: les gens en
Thailande sont sympas aussi, mais ici, au Cambodge, on a l'impression
que cela vient vraiment du coeur, que c'est naturel.
Le voyage en bus vers Phnom Penh fut assez intéressant: la route est
en bonne condition, mais les ponts ne sont pas terminés... Comme nous
devions passer quatre rivieres assez larges, il nous a fallu quatre
fois changer de bus: nous passions soit a pied sur le pont, si il
était presque fini, ou devions prendre un ferry pour traverser le
fleuve. Et a chaque fois attendait un nouveau bus de l'autre cote.
Marrant.
Les paysages traversés étaient beaux: verts, montagneux et une
végétation tres dense.  Il y avait peu de villages en route, ce qui
augmentait l''impression d'etre dans une region "sauvage".
Nous sommes arrivés a Phnom Penh vers 3 heures, et bien que ce soit en
ce moment la période du festival de l'eau, nous n' avons pas eu de
problemes pour trouver un hotel. La ville d'habitude assez tranquille
est en ce moment dans tous ses états.
Le festival marque l'arret de la saison des pluies et le fait que les
eaux du Tonle Sap, gonflees par le Mekong, reprennent leur direction
normale: c.a.d. coulent vers la mer.... Cela semble bizarre, mais
durant la mousson, il pleut tellement, que le Mekong se degorge en
renflouant une partie de ses eaux dans le Tonle Sap, creant ainsi un
phenomene assez unique: les eaux remontent le courant !
Les festivitees sont tres animees et colorées: courses de bateaux, de
longues pirogues, entrainees par 60 a 70 rameurs qui courrent l'une
contre l'autre a grands renforts de cris. Un beau spectacle. A la fin
de la journee, nous avons eu droit a un superbe feu d'artifice, lancé
d'une péninsule de l'autre cote, et aggrementé d'un défilé de bateaux
éclairés. Tres beau !
Nous restons quelques jours a Phnom Penh, et notre prochain message
viendra de Siem Reap / Angkor Wat dans une dizaine de jours.
Baisers a tous
Vero et Thomas

Subject: Phnom Penh, Kratie, Kompong Cham, Siem Reap

Date: Sun, 2 Dec 2007 11:45:58 +0700

Chers tous,
Reprenons notre histoire la ou nous l'avons laissée: au festival des
eaux de Phnom Penh (appelé Bonn Om Tuk en Khmer). Le dernier jour des
festivités était tres similaire a ce que nous avions déja vu, mais
nous avions plus de temps et avons pu bien en profiter et apprendre
tout sur les coulisses de ces régattes. Environ +400 bateaux
participaient a la course, la plupart d'entre eux faisant la course
par paire, l'un contre l'autre.
Le bateau typique comptait environ 60 rameurs, mais il y en avait
aussi de plus petits pour les jeunes, et certains bateaux avaient des
équipages exclusivement féminins. Il y avait aussi quelques équipes
internationales (Laos, Malaysie..)
Tout se passe dans une atmosphere tres bonne enfant, la foule
accompagnant les efforts des rameurs avec cris, applaudissements.
C'est vraiment la fete, quoi...
Le jour d'apres, PP avait retrouvé son calme. Nous avons visite le
musée national qui compte une profusion de statuettes religieuses, de
Buddhas, Ganesh et autres Garudas... Presque trop pour l'oeil, nous
trouvons que les musees se concentrant sur quelques morceaux de choix
(comme a Chypre) sont souvent plus intéressants et moins lassants: on
en retire plus...
Nous avons passe le reste de la journée a nous promener le long du
Tonle Sap et dans le quartier Francais (superbe gare art-déco). Les
marchés cambodgiens sont vraiment fantastiques a visiter: les senteurs
(poisson !) et les produits vendus dans une veritable profusion
(surtout les fruits et les poissons).
Le jour suivant, nous sommes alles au Palais Royal et a la Pagode
d'argent, que nous avions deja vus l'an passé. Nous les avons presque
mieux appréciés.
Le sol de la Pagode d'argent est couvert de +5200 carreaux d'argent,
ce qui en fait semble plus fantastique que cela n'est vraiment:
certains sont vraiment bien sales! Nous avons revu avec joie un mural
long de 642 m, longeant la cour interieure de la Pagode et reprenant
l'histoire indienne du Ramayana (appelée Reamker au Cambodge):
beaucoup de details et des couleurs eclatantes, malheureusement en
train de s'abimer rapidement (nous les avons trouvees plus abimees que
l'an dernier)
Notre prochaine destination fut Kratie, assez proche de la frontiere
laotienne. La raison d'aller nous perdre la-bas est la presence de
dauphins d'eau douce, les dauphins Irrawaddy, une espece aujourd'hui
en voie de disparition. Il n'y en a plus que 70-80, victimes de la
deterioration de leur habitat et des methodes brutales de peche a la
dynamite.
Nous avons loue des velos, et nous sommes rendus sur les bords du
Mekong, a l'endroit ou ils sont connus pour se rassembler. Une tres
belle balade le long du fleuve, dans la campagne cambodgienne. Voir
les dauphins est une histoire de patience, comme un jeu...
Et nous les avons vus ! Apres une heure passee a observer la surface a
l'oeil nu ou avec nos jumelles, un bel exemplaire est enfin venu, a
une vingtaine de metres de la rive, et en plus, il a eu la politesse
de se faire reconnaitre en aspirant bruyamment l'air en venant a la
surface. Il faisait environ 2 m de long, de couleur bleue-noire, et a
joue pour un bon quart d'heure dans les tourbillons du fleuve.
Vraiment chouette, succes sur toute la ligne !
La ville de Kratie est tres agreable, animee et centree autour de son
marche et du Mekong. Beaucoup d'anciennes maisons coloniales, en fait,
ce que nous avions attendu de Savannakhet au Laos l'an dernier et qui
nous avait tellement decus...
De Kratie, nous avons pris le bus pour Kompong Cham. Encore une belle
ville tranquille, au bord du Mekong avec de belles maisons, entouree
de plantations d'heveas et de rizieres. L'un des attraits de cette
ville est la presence d'un temple de la periode d'Angkor, bien
preserve et qui nous a bien plu, la preparation parfaite de ce qui va
nous attendre dans les jours prochains: Angkor Wat...
Mais cela sera le sujet de notre prochain message, car nous ne sommes
qu'arrives, et avons devant nous 3 jours remplis non stop de temples
et superbes sites a decouvrir. Nous nous repetons, mais Angkor est
vraiment un MUST a mettre sur votre liste de voyages !!
Sinon tout va bien, il fait plus frais que l'an passe et les soirees
au bord du Mekong etaient un peu fraiches a 23 :-).
Pour votre information, les emeutes de banlieue ont tout de meme fait
la une du "Cambodia Daily News" avec photo de voiture de police a
l'appui !
Notre prochain message viendra de Thailande dans une semaine, d'ici la:
Baisers a tous
Thomas et Vero
PS: petite anecdote. Vero etait epoustouflee de decouvrir, dans un
restaurant de bord de route lors de notre voyage de Kompong Cham a
Siem Reap, un plat rempli....... d'araignees frites. Elles sont de la
grosseur de la paume de la main, pattes velues et corps gras et se
mangent soi disant comme des crabes, en sucant/aspirant la viande des
pattes et du corps. Inutile de dire que Vero s'est abstenue. BERCK !

Subject: Angkor Wat, Aranyaprathet, Ayutthaya, Mae Sot, Umphang

Date: Wed, 12 Dec 2007 14:09:01 +0700

Chers Tous,
Angkor Wat... Nous en avons bien profite et apprecie chaque minute de
notre sejour. Cela nous a meme mieux plu que l'an dernier, car nous
connaissions deja les incontournables, et savions donc ce que nous
voulions y revoir, et avons eu plus de temps pour les temples moins
importants. Surtout, nous avons loue un tuk-tuk et sommes alles
visiter un temple (Banteay Srei) a une 30aine de kms d'Angkor et un
site un peu bizarre (Kbal Spean), encore 20 kms plus loin. Bien que
minuscule en comparaison avec Angkor Wat, Banteay Srey est un site
exceptionnel: bati vers 950 apres JC, les bas-reliefs et les
sculptures ont garde toute leur fraicheur. Le temple en est recouvert,
tout est fait tres finement et detaille, une abondance de dieux, de
demons, de decors floraux et animaliers. Un vrai bijou.
Kbal Spean, est totalement different: il s'agit de sculptures gravees
dans le lit d'une riviere au milieu de la jungle. La promenade pour
s'y rendre est agreable, et le site plus interessant par son etrangete
que par la qualite des sculptures. L'idee est que l'eau, en passant
sur ces images sacrees (Buddhas, Vishnus, linguams), se purifie et
devient elle meme sacree avant d'arriver dans la vallee et de nourrir
les temples d'Angkor.
Nous avons trouve le site moins rempli que l'an passe, les touristes
asiatiques en particulier semblaient moins nombreux. En un mot comme
en cent, cela fut encore un veritable succes et nous ne regrettons pas
d'etre revenu a Angkor....
De la, nous avons pris un bus jusqu'a la frontiere thailandaise, le
long de la route nationale (!) 6, qui aurait l'honneur de figurer dans
notre liste des 10 voyages les plus affreux, tant elle est
poussiereuse et cahoteuse. En fait, plutot une piste qu'une route.
Nous sommes restes a Aranyaprathet, la ville frontiere thailandaise,
tres tranquille, car ignoree des touristes qui foncent sur Bangkok.
Nous nous y sommes arretes, car nous voulions continuer sur Ayutthaya,
justement en evitant Bangkok... La ville etait agreable, avec de tres
belles maisons en bois, brunies par le soleil.
Nous avons donc pris le train pour Ayutthaya, ou nous etions deja
reste deux fois lors de notre dernier voyage. Nous avons donc fait
relax, visite quelques temples et profite de la ville qui justement
celebrait son statut d'heritage mondial, avec une grande fete /
kermesse. La encore, une multitude de stands, vendant de tout, des
feux d'artifice et un son et lumiere au temple principal. Le hasard a
bien fait les choses de nous faire passer juste a ce moment la!
D'Ayutthaya, nous avons pris le bus pour Mae Sot, a la frontiere
birmane, qui nous a autant plu que l'an passe: la multitude de races,
cultures et religions que l'on peut trouver dans cette ville est
simplement incroyable et en fait un vrai Melting Pot. Surtout, nous
nous en sommes servi de base pour nous rendre au village de Umphang ou
nous avons passe une nuit. C'est un petit village, dans la jungle, a
50km a vol d'oiseau au sud de Mae Sot. La route, elle a besoin de
164km et soi disant 1219 virages (nous n'avons pas compte!) pour y
arriver...
Le voyage se fait en Songthaew: un petit camion amenage avec deux
bancs sur sa plate-forme arriere. Nous avons eu de la chance car il
n'etait pas trop bonde, mais a un village, momentanement, ce fut
l'assaut et certaines personnes fuirent sur le toit. Thomas les suivit
(etant une femme, Vero n'a malheureusement pas eu droit a ce privilege
et s'est fait rappele a l'ordre! ), et par la suite fit tous nos
voyages en Songthaew de cette facon.
Pour Thomas une super experience, au soleil, se regalant du paysage,
et Deep Purple a fond dans les oreilles. Vero pouvait quelquefois
l'entendre siffler et chanter ! Mais le voyage pour Vero n'etait pas
si mal non plus: le vehicule n'est vraiment plein qu'apres les
villages pour quelques kms, et il se passe toujours quelque chose a
bord: les gens montent et descendent avec toutes sortes de charges (et
d'animaux), quelquefois, des petits paysans (petits de taille, comme
des Hobbits) sortent des fourres, et font quelques kms avec nous,
qu'ils essayent de payer en nature (racines, chilis, herbes) avant de
disparaitre a nouveau dans la jungle... Vraiment pas de quoi
s'ennuyer, tout en admirant le paysage.
Umphang etant un cul de sac, nous avons du retourner a Mae Sot, pour
le jour d'apres, prendre un autre songthaew pour Mae Sariang. Nous
connaissions deja la route que nous avions faite en sens inverse en
fevrier. De Mae Sariang, nous avons pris un bus ce matin pour Mae Hong
Son ou nous venons donc d'arriver. Nous comptons rester ici 3 jours,
faire des promenades en montagne et louer une mobylette pour explorer
les environs. Cela va nous faire du bien de rester quelques jours a la
meme place, car nous avons eu pas mal de deplacements ces derniers
jours.
Prochaine destination est Chiang Mai. Sinon tout va bien. La
nourriture thailandaise continue de nous emballer par sa variete, ses
senteurs, aromes et gouts... Chaque soir est une vraie fete !
Bisous a tous
Thomas et Vero

Subject: Mae Hong Son (MHS), Chiang Mai, Lampang, Nan

Date: Sat, 22 Dec 2007 15:50:05 +0700

Chers tous,
Notre dernier message venait de Mae Hong Son, une ville situee dans
les montagnes du nord ouest, proche de la frontiere Birmane.
L'influence birmane se fait ressentir dans l'architecture des temples,
qui sont differents de ceux du reste de la Thailande, surmontes de
nombreuses petites tours montees l'une sur l'autre.
MHS etant une ville de montagne, nous en avons profite pour faire
quelques bonnes promenades dans la jungle et avons loue une mobylette
pour explorer quelques villages un peu eloignes.
N'ecoutant que notre boussole et le sens de l'orientation de Thomas,
nous n'avons pas reserve de randonnee organisee, et avons simplement
suivi notre inspiration en suivant des sentiers qui nous semblaient
prometteurs (comme MHS est dans une cuvette, la direction n'etait pas
difficile a choisir, toutes les routes et sentiers montaient dans les
collines et montagnes). Nous avons passe une journee fantastique, a
remonter le cours d'un ruisseau le long d'un sentier fin mais bien
visible. Nous avons entendu pas mal d'animaux, mais malheureusement
rien vu, si ce ne sont que quelques insectes vraiment extraordinaires
(Vero pensait a Helene et son projet de livre a Scey...)
L'excursion en mobylette fut interessante, car cela fait bien 30 ans
que Thomas n'en avait plus conduit, et les routes sinueuses et raides
de montagne etaient un bon test pour une reprise. Sans parler du
talent de Vero et de sa jambe brulee sur pot d'echappement pour ceux
qui s'en souviennent! Mais tout se passa bien, encore une journee tres
agreable. Nous avons visite un village peuple de chinois (Kuomintang)
ayant fui la Chine lors de l'arrivee des Communistes, et qui ont su
conserve leurs traditions jusqu'a maintenant. Un autre village, base
d'un projet soutenu par le roi de Thailande pour essayer d'implanter
la culture du cafe et en faire profiter les tribus locales, etait
surtout interessant pour sa position au bord d'un lac entoure de
montagnes.
De MHS nous avons continue sur Chiang Mai, ou nous avons revisite les
temples qui nous avaient plu lors de notre dernier sejour. Nous sommes
entre autres alles au temple de Wat Doi Suthep, 1000m au dessus de la
ville, et en sommes redescendus a pied, en suivant un sentier tres
raide et glissant (feuilles...), qui apres reflexion etait peut etre
plutot le cours d'un ruisseau a sec.... Mais nous sommes bien arrives
a Chiang Mai, c'est l'essentiel !
Nous avons aussi fait une excursion d'une journee a Lamphun, a 26 km
au sud est de Chiang Mai. Ancienne cite royale (cette partie de
Thailand etait dans le passe une propre principaute), il n'y avait pas
de touristes et quelques temples tres anciens (l'un d'eux datant du
8eme siecle).
Puis nous sommes alles a Lampang, 100km plus loin (sud est). Nous
n'avons pas vraiment apprecie cette ville: les rues sont encombrees,
modernes, pas tres propres et il n'y a pas grand chose a voir. Par
contre, nous nous en sommes servis de base pour visiter un temple
situe a 18 km, qui justifia bien a la fin le deplacement. Nous avons
loue des velos pour y aller (et avons sue a grosses gouttes!), mais
nos efforts furent recompenses: un chedi (ou stupa), qui est une sorte
de tour ronde renfermant souvent des reliques du Buddha (un cheveu la
plupart du temps), un temple ouvert avec de vieilles peintures murales
tres jolies, et un enorme arbre (banyan, ou boddhi tree) supporte par
un nombre incroyable de bequilles en bois, offertes par les pelerins
pour gagner du merite...
Ce qui nous amene a un aspect de la Thailande qui nous avait deja
deplu l'an passe, mais cette fois ci encore plus: tous ces temples
omni presents ne sont qu'une gigantesque machine a sous. Ici une
donation, la une offrande a faire, la un moine a payer pour connaitre
le futur ou avoir sa benediction... Les offrandes sont recyclees: a
peine deposees par les croyants, elles sont ramassees et revendues a
l'entree du temple pour les prochains. Les temples regorgent
d'offrandes. C'en est un peu obscene...
Bien sur, les Thais donnent de bon coeur et de bonne foi... Pourtant,
cela nous derange de voir comment les moines gardent la population
dans un etat de superstition, et encaissent allegrement. Ceci dit du
point de vue de deux Europeens non religieux, bien sur...
Back to the road. De Lampang, nous sommes alles a Nan, a l'extreme
nord est. Ce que nous pensions etre un deplacement facile de 4 heures
en bus, fut une odysee qui nous prit toute une journee et moultes
combinaisons de bus et minibus. La raison: tous les bus directs
etaient pleins, car les Thais rentrent chez eux en masse pour les
elections de demain... Elections qui se preparent dans le calme, nous
n'en ressentons pas grand chose, si ce ne sont les voitures parees de
grandes affiches a l'effigie de leur candidat et repandant a fond dans
les rues la musique qui fait gagner !
Nous sommes maintenant a Nan, et apres la visite de quelques....
temples (eh oui), nous profitons du calme de la ville et de son bel
emplacement entoure de rizieres et de montagnes. On ressent ici
fortement l'influence du Laos, qui n'est qu'a une cinquantaine de kms.
Demain nous commencons notre descente vers le Sud et Bangkok, nous
rentrons le 29 decembre. Nous enverrons un message avec la derniere
partie de notre saga une fois rentres, donc de Berlin (Brrr....)
D'ici la, nous vous souhaitons a tous un joyeux Noel et une bonne annee,
Bons baisers
Vero et Thomas

Subject: Phitsanulok, Kanchanaburi, Bangkok et Berlin

Date: Sat, 12 Jan 2008 19:34:43 +0000

Chers Tous,
Chose promise, chose due, bien que l'Asie semble très lointaine en ce
moment, voici le récit de la fin de notre voyage….
Nous vous avions laissé à Nan, que nous avons quitté avec regrets, en
prenant le bus pour Phitsanulok (Phi-lok pour les initiés). Là, nous
avons visité une fonderie très renommée pour ses Buddhas : ils les
produisent dans toutes les tailles, du petit modèle à mettre sur
l'autel familial, aux statues monstrueuses de 4 mètres de haut..
C'était très intéressant de voir  tout le processus de production: ils
commencent par construire un modèle en cire, qu'ils enferment dans un
moule en plâtre. Puis ils chauffent le moule, la cire fond et à la
place, ils versent du bronze liquide. Une fois refroidi, le moule en
plâtre est détruit et la statue, qui est à ce moment dans un état
encore très brut, est nettoyée et polie avant d'être recouverte d'une
couche d'argent ou d'or. Il va sans dire, que nous avons aussi visité
notre dû de temples et pagodes à Phi-lok, entre autres le Wat
Mahathat, où l'on peut voir la deuxième représentation du Buddha par
son importance en Thailande.
Ensuite, nous avons pris le train, 3ème classe, pour Lopuri. La
plupart des trains en Thailande sont tractés par des locomotives
diesel (de marque Alsthom, si cela vous intéresse), et ces locos
émettent pas mal de suie qui s'introduit dans les wagons durant le
voyage (les voitures de 3ème classe ayant la clim naturelle, cad
fenêtres ouvertes…) et se dépose légèrement sur toutes les surfaces,
habits inclus… Le truc est de ne pas s'affoler, mais de simplement
secouer ses vêtements légèrement et régulièrement, et la suie tombe
d'elle-même. Surtout ne pas brosser !
Lopburi, pour changer, est une ville qui compte plus de monuments
civils que de temples. Il y a pas mal de ruines khmers dans la ville
et de nombreux bâtiments datant du temps où Lopburi était la capitale
de la Thailande sont encore debout: palais, résidences d'ambassadeurs…
Nous avions déjà visité cette cité lors de notre dernier voyage, mais
cela n'a pas gaché notre plaisir à la redécouvrir.
De Lopburi, nous avons pris plusieurs bus avant d'arriver à
Kanchanaburi, où se trouve le fameux pont sur la rivière Kwai. Nous y
sommes restés deux jours et avons loué des vélos pour explorer les
alentours. Le paysage est très agréable, avec de nombreuses grottes le
long de la rivière. La plupart de ces grottes hébèrgent des temples,
des goûts les plus variés, le plus pittoresque se présentant sous la
forme d'un immense dragon : vous entrez dans la grotte par la gueule
du dragon et grimpez au flanc de la colline dans un tunnel aménagé
représentant son corps. Du plus bon goût !
Mais le temps passait, et finalement nous ne pouvions plus éviter le
retour sur Bangkok. Nous n'y avons passé qu'une nuit et deux jours
(notre vol pour Londres décollait au milieu de la nuit, à 00H35). La
ville est bruyante, polluée, mais tellement dynamique, énergétique,
elle exerce une forte attraction difficile à résister, du moins pour
48 heures ;-). Pour changer, nous avons visité plus de centres
commerciaux que de temples, mais nous ne sommes pas vraiment des fanas
de shopping: à part quelques souvenirs et un panier pour Véro, nous
sommes restés très raisonnables.
Le vol direction Heathrow s'est bien passé: nous sommes restés moins
de 24 heures en Angleterre, juste le temps de prendre une douche,
faire les sacs pour le froid germanique et combattre le jet lag… et à
5h du mat le jour d'après nous prenions déjà la route pour le
continent, direction Arnhem en Hollande où nous avons des amis, et qui
est à 10 kms près juste à mi-chemin entre Boringstoke et Berlin.
Le 31 Décembre, nous avons repris la route pour Berlin, avons passé la
St Sylvestre avec des amis et depuis le 2 Janvier avons emmenagé dans
une petite maison, assez rustique, mais qui fera bien l'affaire pour 3
mois, dans un faubourg de Berlin. C'est à 4 km de Motorola, et Véro
peut aller au boulot à pied (45 minutes, en traversant une forêt et
longeant le lac de Tegel -> très chouette) ou à vélo (20 minutes).
La Thailande et le Cambodge semblent bien loin. Nous redécouvrons
l'Allemagne et explorons Berlin, une ville fascinante et tellement
intéressante. Nous avons eu droit à la neige le 1er janvier et aux
pluies verglassantes les jours suivants… Un changement assez brutal de
la chaleur étouffante de Bangkok.
Nous avons bien l'intention de partager nos impressions en Allemagne
avec vous dans de prochains messages,  restez donc en ligne !
A bientôt, grosses bises à tous
Véro et Thomas


$updated from: TINDO-B 2007 Mails French.htxt Sat 18 Jan 2014 13:14:23 thomasl (By Thomas Lauer)$